Actualités
Retrouvez nos dernières actualités. N'hésitez-pas à vous abonner à nos comptes Facebook, Twitter et Instagram !

Un sujet est au cœur des préoccupations en Ukraine en ce moment : les élections présidentielles. En effet, elles arrivent à grand pas : le premier tour se déroulera le 31 mars prochain, et le second le 21 avril. Nous vous proposons ainsi d’en apprendre plus sur le système politique ukrainien et son actualité.

Depuis le 28 juin 1996, date de l’adoption de sa Constitution, l’Ukraine est une république à régime semi-présidentiel. Des amendements dans sa Constitution en 2004 ont transformé son régime en un régime plutôt parlementaire ; les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont interdépendants avec une séparation plus souple. En effet, le Président nomme, sous réserve d’approbation du Parlement, le Premier Ministre, le ministre des Affaires Étrangères et le ministre de la Défense, ainsi que le Procureur Général et le chef du Service de la Sécurité. Le Parlement – la Verkhovna Rada - est quant à lui responsable de la formation du Conseil des Ministres.

Verkhovna Rada (Parlement)

Les élections présidentielles en Ukraine se déroulent de manière assez similaire à celles françaises. Le suffrage est en effet universel direct, en deux tours, sauf en cas de majorité d’un candidat dès le premier tour. Le mandat du président est de 5 ans, renouvelable une fois de manière consécutive. Comme fixé par la Constitution, le premier tour a lieu le dernier dimanche de mars de la cinquième année du mandat du président, c’est-à-dire, cette année, le 31 mars 2019. Le second tour entre les deux candidats ayant réuni le plus de voix est organisé 3 semaines plus tard, soit le 21 avril.

Pour être candidat, il faut être citoyen ukrainien, être âgé de plus de 35 ans, parler couramment l’ukrainien, et vivre en Ukraine depuis plus de 10 ans. Les potentiels candidats sont ensuite tenus de fournir certains documents, dont une déclaration de revenus, à l’Agence Nationale pour la Prévention de la Corruption qui valide ou non leur candidature. Ils doivent aussi verser 2,5 millions de UAH (environ 82 000€), qu’ils ne récupéreront qu’en cas de désistement avant la date fixée cette année au 7 mars.  

Ces élections-ci marquent un nouveau record : elles sont en effet celles qui comptent le plus grand nombre de candidats, avec 44 candidats approuvés par la commission électorale centrale d’Ukraine et 38 actuellement encore en lice – dont un qui s’est désisté après le 7 mars, son nom apparaîtra donc quand même sur les bulletins de vote.

Parmi ces candidats, figurent notamment :

  • Petro Porochenko : Président sortant, il avait été élu à la majorité dès le premier tour en 2014 (54,7% des voix). Cependant, il a vu sa popularité chuter à cause de l’aggravation de la crise économique, de la lenteur de mise en place des réformes promises, et de la multiplication des scandales financiers le visant lui ou son entourage. 
  • Ioulia Tymochenko : Ancienne Première Ministre et meneuse de la Révolution Orange, elle était déjà candidate en 2014. Longtemps donnée comme grande favorite, elle a vu la candidature de Volodymyr Zelensky la faire baisser dans les sondages.
  • Volodymyr Zelensky : Acteur sans expérience politique, il apparaît comme un candidat antisystème, et est donné vainqueur par les sondages. Son parti « Serviteur du peuple » tire son nom de la série télévisée qui l’a rendu célèbre, et dans laquelle il incarnait un professeur d’histoire devenu justement président d’Ukraine.

Petro Porochenko, Ioulia Tymochenko, Volodymyr Zelensky

Cette année, la Russie ayant été reconnue sur le plan législatif comme Etat agresseur, les citoyens ukrainiens y vivant ne pourront pas voter ; les bureaux de vote russes ont tous été fermés.

Les résultats du premier tour seront annoncés le 10 avril, et les résultats officiels, si second tour il y a, le 4 mai. L’investiture du nouveau Président quant à elle aura lieu au plus tard 30 jours après l’annonce officielle des résultats, c’est-à-dire avant le 3 juin. Le chef de l’Etat entrera ensuite en fonction après avoir prêté serment devant la Verkhovna Rada (le Parlement).

Investiture de Petro Porochenko en 2014

 

Human'East

EDHEC Business School
24, avenue Gustave Delory
59057 Roubaix
contact [at] humaneast.org
Toutes nos coordonnées